Moi aussi je voulais l’emporter, Julie Delporte

Repost de @derive_litt sur insta Dans Moi aussi je voulais l’emporter on retrouve la force de trait de @juliedelporte_ Ses crayons plus qu’expressif, l’intimité du carnet appuyée par les collages et le scotch (j’adore ces petits détails de correction, d’ajout, de reprise). Elle nous embarque aussi dans ses références, nous partageant des tableaux qui lui… Lire la suite Moi aussi je voulais l’emporter, Julie Delporte

Une sorte de lumière spéciale, Maude Veilleux

repost @derive_litt Ce #trash populaire qui est plus vrai que la folie, plus vrai que tous nos désirs de nous élever loin de cette crasse qui nous colle toujours ; cette énonciation contradictoire de « pouvoir faire pauvre » pour cacher-retrouver une misère dont on s’arrache.« La vraie pauvreté, c’est l’absence de sortie de secours. L’absence de rêves »Devenir traître ou… Lire la suite Une sorte de lumière spéciale, Maude Veilleux

After, Jean-Guy Forget

repost de @derive_litt After. Après, après quoi je ne sais pas. Pour moi c’est le #roman du pendant. Pendant mon premier passage à #Montréal, Pendant que la vie me roulait dessus…En somme, comme notre narrateur. Que j’ai aimé sa #langue brute, la frontalité de ses #amours mortelles, de celleux qui l’entourent, l’aimant, le quittant. Il nous laisse fluide, n’impose aucun genre à personne, aucune forme. C’est… Lire la suite After, Jean-Guy Forget

Désinhibée, Emmanuelle Riendeau

repost de @derive_litt J’me sens fucked up.J’me sens elle, cette nous en filigrane dans tout le recueil,à même la peau, à même la chaire à vif de pas savoir vivre correctement. Je sais pas si je suis désinhibée ou juste perdue.Mais Emmanuelle Riendeau est parfaite pour dire notre #violence de cracher à la face d’un monde qui nous… Lire la suite Désinhibée, Emmanuelle Riendeau

Corps, dir. Chloé Savoie-Bernard

repost de @derive_litt Je parlais de chaire et de corps, justement ! Ici, sous la direction de @chloesavoiebernard, nous parcourons ces vies de corps abruptes.Souvent dans la violence, dans la quête d’une harmonie qui ne se fait pas. Ce sont des « efforts de guerre » et des « douleurs ». J’ai particulièrement aimé la multiplicité des voix, des fragments d’expériences.… Lire la suite Corps, dir. Chloé Savoie-Bernard

Moebius 158 : filles, sœurs et complices

repost de @derive_litt Dans mes lectures, il y a aussi des amours fou pour des revues. J’en parlerai au fil mais cette fois j’aimerais m’arrêter sur le n° 158 de @revuemoebius : (filles, sœurs et complices de ceux qui vont pieds nus à l’envers de la vie). J’ai tellement aimé cette phrase quand je m’y suis cogné au… Lire la suite Moebius 158 : filles, sœurs et complices

Maquillée, Daphné B.

repost de @derive_litt #maquillée de @daphnebblue je crois profondément que c’est le meilleur moment de ma #pandemie. La douceur de la compréhension et la finesse de l’analyse n’ont probablement d’égal que dans le #care qui nous englobe : quand la #sociologie prend en compte les vécus secrets 🥰Se sentir incarnée dans les mots d’une autre. #litteraturecontemporaine#littqc#nonfiction#essai#feminism#capitalism#instabook chez les libraires !

L’imprimerie des sorcières (tomes 1 à 3) de Mochinchi et Yasuhiro Miyama

Chez soleil manga. Une jeune fille se retrouve (dieu sait comment) dans un monde de fantasy…. que va-t-elle faire pour survivre ? Ceci aurait pu être le pitch dramatique de la série… Mais pour survivre et s’y retrouver elle va organiser une convention de fanzines magiques (plus ou moins un salon du grimoire) ! se… Lire la suite L’imprimerie des sorcières (tomes 1 à 3) de Mochinchi et Yasuhiro Miyama