Magus of the Library, tome 4 (2020)

Ki-oon (2020) Les épreuves sont enfin passées et Shio peut commencer son apprentissage.Nous rencontrons donc le groupe de personnages qui seront ses camarades, et que nous suivrons probablement dans les prochains tomes. J’aime que la bibliothèque soit montrée comme un environnement compétitif pour les postes et pas seulement comme un lieu de vie comme elle… Lire la suite Magus of the Library, tome 4 (2020)

Tristesse #5

Repost de @derive_litt sur insta Quel plaisir de lire (enfin) le nouveau numéro de @revuetristesse ! Une mention spéciale pour le texte de @__o__________ sur le mignon et notre envie de manger/broyer le #cute #kawaii. «  À l’ère du fascisme éhonté, du règne des polices aux frontières, des déportations et de la criminalisation des migrant.es,… Lire la suite Tristesse #5

Moi aussi je voulais l’emporter, Julie Delporte

Repost de @derive_litt sur insta Dans Moi aussi je voulais l’emporter on retrouve la force de trait de @juliedelporte_ Ses crayons plus qu’expressif, l’intimité du carnet appuyée par les collages et le scotch (j’adore ces petits détails de correction, d’ajout, de reprise). Elle nous embarque aussi dans ses références, nous partageant des tableaux qui lui… Lire la suite Moi aussi je voulais l’emporter, Julie Delporte

Une sorte de lumière spéciale, Maude Veilleux

repost @derive_litt Ce #trash populaire qui est plus vrai que la folie, plus vrai que tous nos désirs de nous élever loin de cette crasse qui nous colle toujours ; cette énonciation contradictoire de « pouvoir faire pauvre » pour cacher-retrouver une misère dont on s’arrache.« La vraie pauvreté, c’est l’absence de sortie de secours. L’absence de rêves »Devenir traître ou… Lire la suite Une sorte de lumière spéciale, Maude Veilleux

After, Jean-Guy Forget

repost de @derive_litt After. Après, après quoi je ne sais pas. Pour moi c’est le #roman du pendant. Pendant mon premier passage à #Montréal, Pendant que la vie me roulait dessus…En somme, comme notre narrateur. Que j’ai aimé sa #langue brute, la frontalité de ses #amours mortelles, de celleux qui l’entourent, l’aimant, le quittant. Il nous laisse fluide, n’impose aucun genre à personne, aucune forme. C’est… Lire la suite After, Jean-Guy Forget

Désinhibée, Emmanuelle Riendeau

repost de @derive_litt J’me sens fucked up.J’me sens elle, cette nous en filigrane dans tout le recueil,à même la peau, à même la chaire à vif de pas savoir vivre correctement. Je sais pas si je suis désinhibée ou juste perdue.Mais Emmanuelle Riendeau est parfaite pour dire notre #violence de cracher à la face d’un monde qui nous… Lire la suite Désinhibée, Emmanuelle Riendeau

Corps, dir. Chloé Savoie-Bernard

repost de @derive_litt Je parlais de chaire et de corps, justement ! Ici, sous la direction de @chloesavoiebernard, nous parcourons ces vies de corps abruptes.Souvent dans la violence, dans la quête d’une harmonie qui ne se fait pas. Ce sont des « efforts de guerre » et des « douleurs ». J’ai particulièrement aimé la multiplicité des voix, des fragments d’expériences.… Lire la suite Corps, dir. Chloé Savoie-Bernard