The view from the cheap seats (Neil Gaiman)

 

largeIl s’agit d’un recueil de textes (introductions, articles, réflexions, discours…) de Neil Gaiman, paru chez Headline cet été (après vérification, c’était en mai…).

Les textes sont majoritairement centrés sur les livres : le plaisir de les lire, de les écrire, de les vivre en somme. Nous apprenons beaucoup sur la vie de l’auteur qui nous parle de ses rencontres avec les auteurs qu’il aime, comment leurs livres ont changé sa vie, et comment pour l’adulte qu’il est devenu ce fut une aventure de les rencontrer d’égal à égal.

J’ai été très touchée par ses propos, comme tout lecteur des livres qui m’ont profondément touchés, il en existe des tas… mais nous sommes plutôt d’accord sur les objets de nos passions : Narnia, Discwolrd, SF pulp…

Même si je dois leurs ajouter des livres de Neil Gaiman, mais il en parle avec une jolie tendresse, il les évoque ici ou là, et nous retrouvons une forme de modestie que je lui imaginais bien.
Je tiens particulièrement au texte sur Terry Pratchett, après tout le Discworld reste une sorte de refuge magique (de l’autre coté de l’armoire … coté bibliothèque) ; d’autre part lire la genèse de Good Omens était un plaisir bien sympathique.

J’ai été plus réservée sur la partie consacrée à la musique, la plupart des groupes évoqués m’étant inconnu… j’ai eu relativement peu d’accroches, mais j’ai fait de belles découvertes qui ont accompagnées ces derniers jours.

Le livre se termine sur des « conseils » pour étudiants en art (quelle surprise que j’ai été touchée! *ironie inside*) nous exhortant à nous faire confiance, à créer, à foncer, à y croire, à s’entêter jusqu’à ce que ça marche. Ça fait du bien ! J’ai l’impression de ne pas lire assez de messages positifs comme celui la. Le sous titre de la couverture pourrait être traduit un peu comme ça « si ce livre vous parvient durant une nuit de désespoir, au matin vous serez rempli d’espoir et de foi en l’humanité! »… Finalement je ne pense pas pouvoir trouver de meilleur résumer ! Personnellement, en plus d’être un très bon souvenir : Londres et Forbidden Planet… le shopping livresque c’est tellement agréable entre amis 😉 il m’a accompagné durant un stage pas tous les jours évident. J’aime lire jusque tard dans la nuit et ce livre s’y prête.

Le travail éditorial est encore une fois une vraie merveille : hardback soigné, reliure solide…

la couverture toilée est d’un joli bleu nuit et sa jaquette s’harmonise à merveille avec les parutions précédente, ce qui nous permet de belles étagères… et une collection qui s’agrandit !
C’est un grand format, de plus de 500pages, qui prend donc une place assez considérable dans une petite valise (je t’en veux un peu, cher livre, des difficultés à te ramener et à voyager avec toi) !

J’avoue que je ne crois pas avoir croisé de version française (mais le livre étant très récent il faut peut être du temps ?)… désolée pour les non anglophones haha !

vous pouvez retrouver ce livre ici : https://www.headline.co.uk/books/detail.page?isbn=9781472208019

pour un avis sur un autre livre de l’auteur, c’est par ICI

Publicités

2 réflexions au sujet de « The view from the cheap seats (Neil Gaiman) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s