série Paul West, Stephen Clarke (2012…)

Cette série compte 6 tomes (si je ne fais pas d’erreur) et nous raconte la vie d’un Anglais venant s’installer à Paris. Nous le suivons dans son incompréhension de nos habitudes, dans son travail, ses amours… bref dans tout ce qui fait sa vie ! Paul a quitté Londres pour un promotion, il est un peu abattu au début, il essaie de trouver l’amour… mais c’est difficile surtout dans une ville où il ne connait personne. Il a un coté Arty branché qui le pousse vers des milieux artistiques ce qui forcément m’a plu (d’autant que la caricature qu’il en fait est assez juste) !

J’adore cette série : je me suis beaucoup reconnue dans le personnage d’Alexa (mais je n’en dirais pas plus ! promis !). Sa vision de ce qui l’entoure même s‘il vit clairement dans un milieu favorisé, si sa vie est « simple ».. entre deux galères de travail, entre deux ruptures amoureuses…

J’ai beaucoup d’affection pour le premier tome parce que c’est mon premier contact avec ces personnages, « Dial M » était particulièrement drôle : Paul en espion ? J’achète !
J’ai moins aimé « Merde happens »… c’est épique de partir au US mais Paris m’a manqué et c’est quand meme en grande partie pour cela que je suis cette série. Pour la suite : j’ai quelques reproches pour notre Paul qui n’est pas toujours le meilleur pour Alexa (et c’est pas cool!). J’ai hate de lire a suite pour savoir où ça ira !!

Il y a un aspect romance, roman qui se lit vite, ce n’est pas de la haute littérature. Certes. Mais j’aime vraiment bien cette série légère entre deux ça fait du bien ! Je n’y connais pas grand chose en littérature contemporaine, mais c’est plaisant, prenant, drôle… bref du tout bon !
J’aimerais prendre le temps de me replonger dans ce texte. Mais c’est vraiment une lecture feel good pour moment coup de mou (au moins pour moi).

Je le trouve très touchant : il ressent les choses et est assez délicat dans ses amours.

Le point fort de cette série reste l’humour : c’est vraiment tordant ! Quasi tout se passe à Paris et pour quelqu’un sui connait cette ville c’est très plaisant. Il l’arpente et nous la fait redécouvrir.

L’auteur a écrit plein d’autres choses super comme « Talk to the snail » pour avoir l’espoir de recevoir e café voulu et pas un demi litre de lait, ou « 1000 years annoying the french » sur notre histoire commune franco-britannique. le ton y est le même, c’est dorme c’est touchant bref c’est un bon divertissement !

Notons que j’ai vu passer des annonces pour un tome se passant en belgique, je vous prépare un article dessus pour bientôt histoire de détailler un peu tout ça ! Restez à l’écoute !

Je l’ai lu en anglais (chez Black Swan puis chez Arrow) et ces éditions sont bonnes : c’est du paperbank (du poche assez classique quoi) de bonne facture. Typo, chapitrage, tout est ok pour moi.

Les couvertures sont assez chouettes, avec la récurrence du « merde » dans tous les titres est sympa.

Je ne peux pas dire grand chose de la version française… Mais elle existe (depuis 2011 normalement) donc libre à vous de fouiller dans cette direction. Je recommande plutôt de le lire en anglais pour toutes les subtilités et les vannes, pour la fluidité du style …. et puis ce n’est vraiment pas difficile à lire !

Publicités

4 réflexions au sujet de « série Paul West, Stephen Clarke (2012…) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s