Les fleurs Bleues, Raymond Queneau (1965)

Maintenant ? hier ?
QUAND DONC ?
Lui.
Sa fille.
Ses ancetres, de parfaits inconnus…
ou d’autres.
En avant, en arrière, en parallèle et en rêve.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s