L’art d’être heureux, Schopenhauer (1998)

Nous sommes face à un manuel de survie pour coup de blues.

Schopenhauer nous présente 50 règles de vie qui d’après lui peuvent nous rendre heureux. C’est assez court, ça se lit bien.

Le texte est très étoffé de références voir un peu pollué : la plupart des philosophes y passent.

Je reconnait à l’éditeur un travail de vérification et de correction de ces citations (qui sont souvent fausses, décalées, imprécises et j’en passe).

C’est une bonne lecture pour ceux que la question intéresse mais qui n’ont pas le temps de lire séparément tous les ouvrages cités. C’est plus simple de lire trois pages de résumé que de se pencher dans les textes de Sénèque… Il faut avoir confiance en l’interprétation de l’auteur mais dans l’ensemble les notes permettent de bien re-situer le tout.
Je vois dans ce livre une bonne porte d’entrée dans la thématique du « bonheur » en philosophie  : ce n’est pas évident de savoir par où prendre le problème. Pour des lecteurs peu habitué à ce genre de texte c’est une bonne mise en bouche : c’est court, bien découpé, fluide… Et donc par beaucoup moins rebutant que bien des textes plus théoriques. J’aime bien l’idées de règles de vies tirées de a philosophie, ça nous change des manuel de savoir vivre un peu niais centré sur l’écoute de soi.

Je l’ai chez Points Essais et je n’ai rien à redire sur le travail éditorial formel : il est bon pas de soucis à mes yeux.

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’art d’être heureux, Schopenhauer (1998) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s