Les nuits d’octobre, Nerval (1852)

book_105_image_coverGérard de Nerval nous raconte sont voyage vers… le département voisin.

Nous sommes face à un récit de voyage d’un trajet très court, mais finalement assez épique… sans rien dévoiler (enfin juste un petit peu) il aura affaire en vrac : à des policiers, à l’administration, à une tempête, bref en un mot il a la poisse.

Le point fort de cet ouvrage est son style (pas le passage par Meaux, ça je m’en fiche…) : tout nous est raconté comme parfaitement extraordinairement normal (hum). Il y a une fluidité, une limpidité que je trouve fascinante dans ce texte. Il est court et découpé en chapitres très courts (notamment dus à la parution dans « L’Illustration » magazine du XIXè). Ca se lit vraiment très vite… mais c‘est un bon moment de lecture par exemple pour une nuit d’octobre un peu trop fraiche…

Je possède ce texte chez Allia poche : vous savez ces tout petits livres qui nous font de l’oeil en étant trop adorables… et qui rassemble des textes de grands auteurs paru en dehors de leurs oeuvres « canons », ce que je trouve très louable.
Je souligne que ce n’est pas un partenariat, j’aime juste vraiment cette collection qui nous présente de chouette pépites ! Mention spéciale pour l’Éloge de Rien qui m’a fait découvrir cette collection et qui m’a bien fait rire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s