Bilan lecture, décembre 2016

Ce mois-ci entre mes partiels et les fêtes de fin d’année je n’ai pas eu tout le temps que j’aurais souhaité pour lire mais je vais tout de même tenter de vous présenter mes 27 lectures. (les manga ne sont pas sur la photo désolée ! ils sont hors champs >< » )

Commençons par un partenariat avec les éditions Scrinéo :

Zalim de Carina Rozenfeld

un chouette roman pour ado et pour en savoir plus je vous renvoie à la chronique qui lui est consacrée !
Continuons avec un coup de coeur énorme !

Le crépuscule des bibliothèques de Virgile Sark

paru chez Les Belles Lettres
Cet ouvrage est un cri d’amour pour l’objet livre et pour les bibliothèque, pour la lecture et les souvenirs que nous laissons entre les pages. Une ode pour une conservation amoureuse et raisonnée de nos chers ouvrages en voix de numérisation. Mais je vous en dirais plus très bientôt !

Pour ce qui est des autres romans :

L’étranger, de Camus

Ce livre est toujours aussi énigmatique pour moi. Je comprends la souffrance de Meursault mais de là à tuer un homme ? Son indifférence me dépasse totalement… Je n’aime pas non plus l’ambiance générale, trop chaude. Je ne m’y sens pas bien et je n’arrive pas à partager ses moments de « joie ».

L’absurde de la vie me répugne et je veux profondément croire faire quelque chose…

La joie de Charles Pépin

paru chez Allard Edition
Il s’agit d’une réécriture de l’étranger de Camus.
Ce roman-ci est plus joyeux, plus solaire. Peut-être parce que l’atmosphère « banlieue parisienne » m’est plus confortable et familière qu’Alger, mais cette fois je rentre bien dans la peau de notre héros. Je suis heureuse avec lui et finalement je comprends sa manière de vivre… meme son crime me semble « naturel »…
J’aime particulièrement l’addition d’une troisième partie réellement sur la vie en détention, ou notre héros plutôt que de simplement imaginer la pièce ou il vivait revit ses souvenirs dans toute leur force. Son imagination prend une véritable place dans le récit.
Pépin a réussi pour moi là où Camus à échoué et me donne envie de vivre, envie de prendre un bain de soleil et de profiter…

Le dernier jour d’un condamné, de Hugo

un texte touchant où nous nous glissons dans la peau d’un condamné à la guillotine.
On s’y attache et je ne voulais pas qu’il meurt bien qu’on ignore pourquoi il est condamné.
C’est un plaidoyer contre la peine de mort et/ou contre le bagne.
On y retrouve quelque chose de la vacuité de l’existence de l’Étranger, quelque chose dans l’acceptation de la condamnation et dans les derniers plaisirs qu’offrent la vie à celui qui va bientot la quitter.

Le voyage dans le passé, de Zweig

paru chez le Livre de Poche
Séparés par la guerres deux amoureux se retrouvent neuf ans plus tard.
Ils se sont aimé quand ils ne le pouvaient pas et se retrouvent maintenant que les horreurs sont finies… mais finalement rattraper tant de temps semble bien impossible meme pour des coeurs aussi sublimes que les leurs…
J’aime la vision de l’amour qui nous est offerte : totale et pure. J’aime croire que le grand amour brule quelque part pour chacun de nous. Et j’ai une véritable tendresse pour ces histoires avec lesquels le temps jouent les traitres. Deux personnes n’ont malheureusement pas toujours la même Timeline.

Histoire véritable de Lucien

paru chez folio2€
Récit fantasmé d’un voyage improbable, passionnant et drôle… mais trop court !
Joie antique (écrit vers 165) de croiser de grands Héros (comme Ulysse) et de grands auteurs (comme Homère)
une traduction fluide qui rend la lecture Etre agréable et accessible, un objet pas cher et résistant, un bon livre en somme !

Sang d’encre, de Cornélia Funke

paru chez Folio Junior
J’avais commencé ma relecture de cette série le mois dernier… J’ai donc re-dévoré le tome 2 !J’aime retourner dans le Monde d’Encre, je fais partie de ceux qui passe facilement d’un monde à l’autre. Mais j’aimerais vraiment pouvoir parcourir la foret sans chemin avec le Prince et rencontrer Roxane que j’admire plus qu’il n’est raisonnable…
Finalement le temps n’a rien changé à mon amour pour ces livres qui bien qu’imposants (plus de 600 pages pour le plus fin) reste de petits bonbons, un univers ou je me sens bien et où j’aime me réfugier.

Je n’ai lu qu’une seule pièce de théâtre :

Médée, de Corneille

que j’ai lu chez Larousse
C’est la première tragédie de Corneille. Jason trahit Médée, mais trahir (et rendre jalouse) une sorcière ne sera JAMAIS une bonne idée.
Je me suis encore une fois laissée prendre par les alexandrins classiques mais extrêmement soignés de l’auteur, a mécanique fonctionne comme une horloge et je me retrouve en quelques secondes en pleine antiquité…

Et un seul recueil de poème :

Poésies de François Villon

paru chez Gallimard, un recueil de texte en ancien français mais suffisamment « nettoyé » des ajouts latinisants pour rendre ces textes très accessible au lecteur attentif.
Ce livre contient principalement son Testament, et quelques ballades. Ils sont rédigés entre sa condamnation à la pendaison et son exécution, ce qui explique omniprésence du thème de la mort. Cependant meme dans ces circonstances les textes restent plein d’humour et d’une forme de légèreté badine…. et de quelques blagues grivoises !

Un peu de politique et de philosophie (ou un peu de mille et une nuits):

La morale anarchiste, de Propotkine

paru chez Mille et Une Nuit
Morale ni religieuse ni légale, une recherche égalitaire.
Traiter les autres comme on voudrait être traité soi-même.
amour et haine comme moteurs subjectifs pour sortir de l’avilissement et du « servage ».
Ce texte vise l’universalité et correspond donc à la définition d’un système moral selon Kant.
Après cette réflexion théorique je ne suis pas sure et certaine que ce soit applicable.

L’art d’avoir toujours raison, de Schopenhauer

paru chez Mille et Une Nuits
encore un traité où l’auteur vole des idées un peu partout pour constituer son texte. J’aime ces points clairs et efficaces qui nous rendent accessibles des textes auxquels je ne me serais pas frotté autrement. C’est un bon guide pour gagner n’importe quelle conversation, qui devrait être distribué à l’entrée des meetings politique. Un texte d’utilité public pour moi.

Éloge de l’oisiveté de Sénèque

paru chez Mille et Une Nuit
est un joli traité sur l’otium antique, sur l’inactivité pour la cité follement active pour soi et pour ses proches. Encore une fois Sénèque prend ce qu’il veut des diverses doctrines qui l’entourent… mais des idées fort’ alléchantes.
Un peu de lecture « étudiante » sur les livres et la littérature:

Les figures de style, Fromilhague

paru chez Armand Collin
étude des figures du discours, détaillé mais très docte. Ce n’est pas un livre facile d’accès pour un néophyte, mais un catalogue pertinent pour les autres ! C’est un bon moyen de reprendre contact avec ce vocabulaire après un certain temps d’absence et de délaissement de ces connaissances.

Histoire du Livre, d’Egger

un fac-similé chez Maxtor
un bijou pour bibliophile ! une petite histoire juste et remplie de digression… on a vraiment l’impression d’être face à un professeur passionné et un peu dissipé haha
un beau plaisir en tout cas !
Un peu hors de toute catégorie j’ai aussi « lu »

L’art de lire (de la renaissance au XXème siècle)

est un recueil de tableaux, un ensemble sur la lecture, et l’objet livre.
une Histoire de l’art thématique et délicate avec des commentaires pertinents bien que succincts.
un bel objet de collection pour les amoureux des livres !

Un alphabet Celte, 

un joli petit livre qui présente des travaux de calligraphie d’inspiration celtique tout en expliquant qu’on ne peut pas véritablement parler d’alphabet celte puisqu’ils empruntaient tous les caractères qui passaient à leur portée…
sinon j’ai surtout lu des bandes dessinées,
qui sont avouons le plus rapides a lire entre deux examens… et offre un quota d’évasion (même si ce concept n’a pas vraiment de sens) tellement élevé que je me suis laissée tentée avec joie !

Goupil ou Face, Lou Lubie

paru chez Warum Vraoum
Une superbe BD sur les troubles bipolaires. On suit une jeune femme clairement identifiée à l’auteure dans son parcours du combattant pour vivre avec, pour faire en sorte de ne pas aller trop mal… J’aime beaucoup la sensibilité qui est montrée dans tous les détails de la vie quotidienne, et pour le compagnon qui fait ce qu’il peut pour l’épauler. Les dessins sont efficaces et vraiment attachant. Bref j’ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture !

Letter Bee, d’Asada, tome 20

Paru chez Kana
Dernier tome de la série.
Je ne peux pas en dire beaucoup sur l’histoire, mais si jamais partis vous certains n’ont pas lu cette série laissez tout tomber pour y jeter un oeil.
Je suis bineuse assez triste que la série soit finie, je la suit depuis le début de sa parution de tome en tome… ça fait donc des années que j’achète les tomes le jour de leur sortie.. et voici qu’il n’y aura plus jamais de nouveau tome. Je suis triste de quitter cet univers j’aimais l’imbrication des trois cercles de ce pays, l’idée que les facteurs livrent une part du Coeur des gens en même temps que leur courrier… mais la fin est bonne, et ne dessert en rien la série ce qui est assez rare pour être noté !

Platinum End tomes 1, 2 et 3, d’Obha et Obata

paru chez Kazé
des anges partis nous ? génial !
une compétition pour devenir dieu ? ok !
personnages attachants, histoire prenante, graphismes magnifiques et couverture très travaillée avec des brillances et des effets holographiques, un vrai plaisir !

Le retour à la terre (intégrale) de Manu Larcenet

chez Dargaud
J’ai, je le confesse, un retard certain pour cette lecture !
Mais j’ai finalement craqué (enfin on a craqué pour moi, vive Noël !!!) et c’est un pure plaisir !
J’aime le travail de Larcenet, mais cette fois plus encore que d’habitude ! Les personnages sont juste et sans doute en partie (grande partie) autobiographiques, mais ils sont aussi follement drôle ! bineuse ceux qui me connaissent savent à quel point je ne pouvais qu’adhérer à cette histoire de citadin retournant à la terre au milieu de nulle part.
Mon chat serait sans aucun doute un avatar de Speed s’il devait un jour chasser efficacement autre chose qu’un pointeur laser, je me retrouve beaucoup dans ___ et sa féminité libre et joyeuse.
définitivement une super lecture !

Nils, tome 1, de Carrion (au dessin) et Hamon (au scénario)

paru chez Métamorphose (Soleil)
Encore une magnifique BD, j’ai eu de la chance ce mois-ci !
qui nous présente un monde ù rien ne pousse, où la nature semble épuisée… Nous suivons un père et son fils qui cherchent une raison, qui auront plus qu’à leur tour des aventures incroyables !
Carrion est toujours un excellent dessinateur qui me fascinera toujours et dont les qualité de coloriste sont juste hors normes ! J’ai vraiment hâte de voir la suite, j’ai été tout à fait happée par l’histoire.

Le cycle d’Inari, tome 1 : l’âme et la matière de Winston

paru chez Delcourt
Un jeune français part vivre au Japon subit une paralysie inexpliquée des jambes…
Mais rien ne fonctionne comme il l’aurait voulu, il commence une relation avant de partir rejoindre son officielle mais rien ne va comme il le voudrait sur place… Finalement de bonnes nouvelles arrivent … Le scénario est bien mené et les dessins sont beaux, surtout pour ce qui est des décors qui nous offrent de magnifiques vues de Japon ! Les personnages ne m’ont pas vraiment plus mais ils sont expressifs et facilement lisible.
Le tout semble travaillé au crayon, le style est très reconnaissable et m’a plu.

One Piece, d’Oda tome 80

Toujours chez Glénat, ce 80ème tome continu sagement l’histoire.
Cette fois nos personnages arrivent sur une ile perchée sur le dos d’un éléphant géant au milieux de l’océan… partant de la ils l’explore tout ça mais je ne voudrais pas spoiler ceux qui ne serait pas à jour dans leurs lecture haha

Blue Exorcist, Kato, tome 17

paru chez Kazé
L’histoire continue mais cette fois on se concentre sur l’histoire de Shura.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Bilan lecture, décembre 2016 »

  1. Aha, j’étais intriguée par les deux lignes de ton article sur L’Etranger de Camus (c’est mon livre préféré), j’ai déjà plus d’explications ici. Tu n’es pas la seule à avoir été rebuté par Meursault, donc je ne suis pas surprise. Peut-être que La Peste te conviendrait plus, il est beaucoup plus positif je trouve, et heureusement, Camus ne se contente pas de l’absurdité de la vie car il y a la révolte après. 😉

    Sinon, je suis très contente de voir une lectrice de Letter Bee ici ! Ce manga manque franchement de succès à mon goût alors que c’est une des perles de ma bibliothèque dans la catégorie mangas. Le dessin est sublime et l’histoire très touchante, je suis contente qu’il t’ait plu. (j’en ferai sûrement une chronique un jour, tout le monde doit connaître Letter Bee) Et ne t’inquiètes pas, tu n’es pas la seule à être déçue que ce soit fini.

    Sinon, ton bilan lecture me rappelle que je n’ai jamais lu Victor Hugo ou Stefan Zweig, erreurs impardonnables à corriger cette année si possible.

    En tout cas, j’aime beaucoup tes lectures qui sont très intéressantes, ça donne des idées ! 🙂

    J'aime

    1. J’avoue m’être un peu découragée et ne pas avoir tenter d’autres livres de l’auteur, mais je serai curieuse de voir comment il parle de révolte.
      je pense faire un article sur letter bee maintenant que la série est terminée… mais c’est un vaste sujet !
      Zweig est plus simple d’accès qu’Hugo. J’avoue ne pas être une grande fan de ce dernier pourtant j’ai été très touchée par ce livre. Je te le conseille vraiment pour entrer dans l’univers de l’auteur 🙂

      J'aime

      1. J’ai pas encore tout lu sur ce qu’il a écrit sur la révolte (il me manque son essai) donc je ne peux pas tout te conseiller.
        Oh, si tu en écris un, je le lirai avec plaisir ! 🙂
        Je le note alors. Victor Hugo fait partie de ces grands auteurs français que je n’ai pas lu alors que le peu d’étrangers que j’ai croisé m’ont dit l’avoir lu et ont été choqué de savoir que moi, une Françaiiiiise, je ne l’avais pas lu. Je dois de toute façon me rattraper d’urgence ! Merci pour ton conseil en tout cas 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s