Je suis un grec ancien, Deforge (2016)

 

9782251445847_1_75Soyons réaliste, quand j’ai vu ce livre gentiment empilé au milieu du renfoncement « Grèce antique » à Gibert, il fallait que je le lise. Ce livre rouge aura finalement été plus important qu’il n’en avait l’air pour moi ! (et puis chez les belles lettres, j’ai confiance quand ça a l’air génial, c’est génial.)

Cet essai nous présente la culture antique et notamment mythologique, en la rapprochant de notre vie actuelle. Notre quotidien s’inscrivant tout à coup parfaitement entre les puissances divines et héroïques.. et effectivement je m’y suis retrouvée. Je me suis sentie dans la peau de ce Grec ancien contemporain. « Le temps du mythe n’est pas révolu ! »

Nous avons tout simplement changé de mythes, c’est tout.

Ses pages sur l’amour sont superbes, celles sur l’accouchement plus encore !
Qu’Eros soit à l’origine me plait, et sa vision de la famille nucléaire fondatrice des mythes grecs a mis des mots sur ce que je sentais confusément. L’auteur compare beaucoup la culture juive à la culture grue, notamment sur cette question du sacré de la paternité.

Naturellement de là on arrive à la figure de la mère… et si je ne me permettrais pas de refaire son raisonnement en moins bien, je soulignerai juste que le chapitre « écolo » tombe à pic ! accompagné d’un peu de mauvais esprit cynique, ce passage est vraiment drôle, comme le passages sur les migrants.

Je ne pensais pas trouver une réflexion si pertinente sur les flux migratoires : comme quoi effectivement si on (et moi compris !) avait une meilleure connaissance de ces textes on aurait de bonnes pistes de réflexions qui élèveraient sans doute le débat… Comme le retour de Socrate et de ses définitions nous serait utile ! on sortirait de cette « tour de Babel où nous nous débattons ».

Il en a conscience, ses pages sur l’éducation l’exprime bien. Je me suis retrouvé dans sa description de « l’abêtissement » : les élèves demandant plus sont renvoyé à leur ennui en attendant que les autres en soient au même point, que de mauvais souvenirs scolaires !

Bien sûr du manque de culture ambiant on arrive à la politique et à l’appel à la république grecque … je pense que la comparaison est suffisamment accablante pour que je n’en rajoute pas !

Pour moi qui aime follement Eschyle ses citations et références ont fait mouche ! J’ai souvent une vision trop « scolaire » de ces textes. J’ai parfois du mal à nommer ce qui s’inscrit en moi : heureusement que je tombe sur des livres comme celui ci qui mettent mes pensées en ordre 🙂 Je regrette un peu qu’il prédomine, on n’a que peu d’autres auteurs (mais il y en a, hein, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !)

Ce livre est à lire, surtout le poème de fin. Deux belles pages qui concluent à merveille cette réflexion !

L’édition est nickel avec de belles marges, le livre sent bon ! mais il est cher, j’ai craqué parce que ça rentre parfaitement dans le thème de mon mémoire (ceci est une très bonne excuse ! je vous assure !) mais 21€ c’est beaucoup.

Et je ne dis pas ça juste parce que s’il était moins cher j’aurai pu prendre un Lucien… et je vais devoir faire preuve de patience (et je suis nulle en patience ! haha)
à retrouver ici : https://www.lesbelleslettres.com/livre/1017-je-suis-un-grec-ancien

 

 

Ce livre sera mon D de l’ABC challenge, un petit récap’ :

logoabc
lu : 7/26     A –B – C – D– E – G – P
genres : 5/5 (Poésie / Policier / Fantasy / SF / Essai)
pages : 2150/5000

Publicités

7 réflexions au sujet de « Je suis un grec ancien, Deforge (2016) »

  1. Ca a l’air bien plus intéressant que ce que j’en pensais en ayant vu que tu l’avais lu sur LA et ayant aussi lu le résumé. Ou alors tu mets trop de passion dans tes chroniques, je sais pas :p

    Non, vraiment, ça a l’air très intéressant, certaines thématiques me parlent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s