« Ceux qui désirent acquérir la grâce d’un prince… » Machiavel (1515)

 

G00145_Ceux_qui_desirent_acquerir_Machiavel.inddJ’ai reçu ce livre en partenariat avec les éditions folio que je remercie très très fort pur cet envoi !

Le prince de Machiavel est une lettre adressée à Laurent de Médicis pour le guider dans son accession et son exercice du pouvoir. Il détaille mille façons de faire ou ne pas faire la guerre, de réagir à la flatterie, à l’amitié… bien sûr tout cela peut nous sembler lointain mais ce prince pourrait simplement être un homme qui mène sa vie. Pour nous qui savons, nous voyons les annoncent de Rabelais et les prémisses de l’humanisme… ne serait ce qu’en opposition. Mais ce Prince qui doit avoir des notions dans tous les domaines et maitriser tous les aspects de sa vie et de ses relations sociales n’est pas si loin de notre adorable géant !

Bien sûr l’adjectif machiavélique ne vient pas de nulle part et ce prince calcule tout, n’est ami que par espoir d’un retour

L’ouvrage dont je vous parle aujourd’hui est extrait du prince et paru chez folio sagesse.

Nous sommes face à un texte qui couvre toute la longueur de l’œuvre originelle mais en réalisant des coupes. Le tout se lit très agréablement : les coupes permettent de gagner en fluidité de lecture, rendant le tout vraiment agréable. Le tout sans du tout dénaturer le texte (ou du moins le souvenir que j’ai de ma lecture même si elle commence à dater ) c’est une prouesse ! J’vais peur qu’en réduisant la matière originelle l’ambiance globale, le ressenti qui s’en dégage change, finalement ce n’est pas vraiment le cas.

J’aime que l’ouvrage soit peu cher (3€50) je pense que ça peut permettre l’accès au texte à des personnes qui n’auraient pas envie de dépenser 7 ou 8€ sans savoir sur quoi elles vont tomber. Associé à l’allègement du texte c’est une bonne porte d’entrée dans les écrits humanistes.

L’objet en lui même est très agréable : le livre est souple avec une couverture à grain très agréable en main. Le petit format permet de le lire n’importe où, personnellement je lai lu dans le train, le livre étant court (100pages) ça colle plutôt pas mal !

Pour moi encore une fois cette collection (folio sagesse) tout comme Folio2€ a un gros avantage : offrir des textes fondateurs à petit prix permettant à un plus grand nombre d’y avoir accès ! Ce qui est toujours positif : qu’une grande maison fasse ce geste c’est cool, d’autant que le lien à folio du moins pour ma génération est extrêmement fort : on a grandi entre les folio junior, on a survécu à nos étude secondaire grâce aux folio classiques… bref, je salue l’initiative ! D’autant pus que c’est bien fait 😉

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Ceux qui désirent acquérir la grâce d’un prince… » Machiavel (1515) »

  1. Je suis touchée par la réflexion sur le livre de poche et les folios en particulier : on a beau aimer les livres et les beaux livres, la plus grande partie de ceux que l’on possède, sont des poches ; ceux avec lesquels on grandit effectivement, ceux avec lesquels on étudie ; ceux dont on ose corner les pages « vitales » et que l’on ose taguer au crayon à papier de toutes nos émotions. Finalement, ce sont eux que l’on garde parce qu’ils portent l’empreinte de nos coeurs et de nos réflexions, et ce sont ceux que nos enfants trouvent un jour, sentant la poussière et l’humidité et dont ils font leur régal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s