Envoyée spéciale, Echenoz (2016)

 

couv4453766J’ai lu ce roman en lecture commune avec Viduité, qui a déjà publié sa chronique je vous invite donc à y jeter un oeil 😉

J’ai un peu de retard pour cet article je suis désolée.

On suit une jeune femme, Constance, désoeuvrée et en cours de divorce. Riche et jolie.

Qui va se retrouver propulsée dans le monde de l’espionnage sans avoir rien demandé.

On suit aussi son mari dans ses diverses conquêtes, le demi-frère de celui-ci dans ses diverses embrouilles.

Mais finalement cette parodie de roman d’espionnage n’est peut-être pas le propos de l’oeuvre. C’était une lecture agréable, légère et drôle. Téléphonée parfois et parfois surprenante. mais le propos, au delà du divertissement offert est justement, je pense, ce jeu du chat et de la souris entre l’auteur et son lecteur. On pense avoir percé à jour sa manière de faire et il nus retourne, ainsi de suite. Son écriture est elle-même dans cette veine : par ses apostrophes au lecteur, à l’aspect méta de sa narration(notamment lorsqu’il avoue que tel ou tel évènement est bien pratique pour faire avancer l’histoire). On joue à la lisière du réel, du crédible, brisé régulièrement par les intervention du narrateur et par ces coïncidences « extrêmes ».

Finalement qu’attendre d’autre de la part des Editions de Minuit ? de fins limiers comme toujours, bien que ce ne soit pas ma tasse de thé. J’aime cette lecture : j’ai passé un bon moment. Mais il me manque une forme de profondeur. Contrairement à certains comme Viduite ou Bibliblogueuse, je n’ai pas eu l’impression de perdre mon temps. J’ai lu ce roman en très peu de temps finalement et je l’ai parcouru sans encombre, avec un petit sourire pour les facéties de l’auteur. Mais sans y plonger profondément : et c’est cela qui ma manqué. Ce n’est pas un univers ou on s’immerge totalement, plutôt quoi traverse a gué en se disant que ce ruisseau sur nos chevilles est bien agréable.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Envoyée spéciale, Echenoz (2016) »

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi. L’impression de perdre son temps : l’expression est peut-être un peu forte. Celle sans doute de lire un roman qui joue sur sa gratuité admirablement maîtrisée. Une lecture agréable dont je ne sais s’il faut la conseiller impérativement.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s