Morgane de Kansara et Fert (2016)

morgane-bd-delcourt.jpgOn suit la demi-soeur d’Arthur : Morgane. J’aime ce point de vue : il est moins courant et a l’avantage de féminiser le récit. On la suit dans son enfance avec ses parents puis auprès de Merlin, puis d’Arthur. Dans l’ensemble on retrouve les personnages classique de la légende arthurienne : Lancelot amoureux de Guenièvre, Gauvain et ses échecs, la fourberies pas toujours très claire de l’enchanteur… certains manquent à l’appel comme Viviane, mais vu le format ce n’est pas un soucis et on n’en ressent pas de manque. L’histoire se tient et on suit le déroulé sans soucis. L’aspect sorcière/femme forte de Morgane m’a plu, d’autant qu’elle le transmet à d’autres femmes de la cour. J’ai envie d’y lire une lutte des femmes qui se libèrent de leur inaction et s’épanouissent un peu en se prouvant qu’elles sont capables d’agir. Ce qui ma foi est un message positif à transmettre à des jeunes filles ! Les réflexions faites à Morgane tout au long du récit, les personnages masculins qui tentent de la mettre de cout sans jamais parvenir  la décourager vont dans ce sens (à mes yeux). On retrouve la force que Chrétien de Troyes (mais d’autres écrivains de cette légendes comme Thomas Malory dans une certaine mesure) lui offraient déjà au Moyen-Age… Bien qu’aujourd’hui l’accusation de sorcellerie ne soit plus mise en avant et qu’étant de son point de vue à elle on ressent d’autant plus ces injustices.

Le charadesign est très original ça fait plaisir qu’une « grosse » maison d’édition comme Delcourt donne leur place à ces écritures particulières ! Notre héroïne a un « vrai » corps, dans le sens où même si elle est parfois masculinisé, souvent sexualisée (ce qui est toujours volontaire de SA part ce qui mérite d’être souligné), elle a des hanche, elle est bâti. Ca change des filles filiformes !

Pour le reste le dessin est fort surtout dans la gestion des couleurs, l’univers est très bleuté (avec de joies nuances de vert et de violet). Les paysages sont évoqués par des masses mais on s’y retrouve toujours bien et les plantes sont détaillées. Ils m’ont évoqué les enluminures médiévales, ce qui est un bon point pour ce genre de récit haha !

MORGANE_19.jpg

Cette BD est paru chez chez Delcourt collection Mirage je vous mets un lien juste ici !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Morgane de Kansara et Fert (2016) »

      1. effectivement il y en a beaucoup… je ne saurais trop te conseiller de te pencher sur les version de Chrétien de Troyes et Thomas Malory (mes préférées) bien qu’elles soient un peu datées ce sont a mes yeux les meilleures ! Cependant elles ne sont toujours pas visuelles…. j’avoue manquer un peu d’inspiration pour te répondre : je n’ne ai pas lu beaucoup qui ont retenues mon attention….

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s