De longues nuits d’été d’Aharon Appelfeld (2017)

 

9782211230476.jpgIl s’agit d’un roman jeunesse, mais je ne sais pas dans quelle mesure ce qualificatif est pertinent.

Ce roman est très fort : on suit un petit garçon que son père confit à un vagabond pour échapper aux persécutions contre les Juifs. On comprend peu à peu qu’on est en Ukraine pendant la Seconde Guerre Mondiale. On perçoit par bribes l’actualité de la guerre, l’avancée de l’armée rouge,  ces évènements sont vécus par les yeux de notre jeune héros.
On est immergé dans la difficulté du quotidien, du jour le jour et de leurs survie ; confronté en même temps que lui au rejet et à la bêtise des gens. Nombre d’entre eux trouvent tout à fait justifié les violence faite au nom de la « race » et les Pogroms ne sont pas loin … Ils rejettent également les vagabonds, quelque soit la raison de leur errance, et d’autant plus que leur nombre augmente à cause de la guerre. On saute ainsi de village en village, de rencontre en rencontre. Souvent seules les femmes sont positives et prennent en pitié nos protagonistes et les aident. Le point de vue subjectif employé participe fortement à notre immersion en nos identifiant totalement au héros.

On traverse la région sans en avoir vraiment la description mais on voit les lumières que l’enfant décrit, on sent certains arbres où ils font halte. Nous n’avons que des détails, ceux qui sont marquant pour un garçon de 11 ans qui se retrouve sur les routes avec la certitude que sa famille a été déportée.
Le lien entre ce vieux militaire et ce petit garçon inquiet fonctionne à merveille et chacun y trouve sa profondeur. J’avais un peu peur que cela soit artificiel et finalement tout s’installe au fil de l’histoire, de façon assez naturelle pour être parfaitement crédible. Comme l’ambiance les relations humaines sont évoquées avec une grande douceur.

Il se dégage une force de vie assez incroyable de ce livre, malgré tout ce qui peut leur arriver les personnages vont de l’avant et continuent d’avancer. Ils contemplent le monde d’une façon étrangement apaisée et positive pour cette période, que ce soit par leur foi ou simplement par amour de la vie. Cette « morale » transmise par Grand-Père Sergueï à travers ses silences et sa bienveillance généralisée. Un livre que j’aimerais vraiment faire lire aux ados et qui leur ferait je pense beaucoup de bien.

Pour moi ce roman est un exemple parlant de Réconciliez-vous de Marek Halter, un appel à la tolérance qui cette fois trouvera à coup sûr un public à toucher droit dans le coeur. Les deux vont vraiment bien ensemble bien que le propos soit légèrement différent.

sortie en mars 2017 chez l’Ecole des loisirs, j’en profite pour noter la superbe couverture qui transcrit vraiment bien l’ambiance du récit, ce choix est parfait.

Publicités

5 réflexions au sujet de « De longues nuits d’été d’Aharon Appelfeld (2017) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s