Culottées, Bagieu (Gallimard)

 

Comme beaucoup d’entre vous j’avais beaucoup entendu parlé de cette série de BD : féministes, légères, intéressantes… j’avais entendu tous les éloges possibles. Finalement comme je ne suis pas très sensible au trait de l’auteure je ne m’étais pas lancée. Finalement un ami (si tu passes par ici 😉 ) M’a offert les deux tomes.
Je les ai lu. gal2-2-b263c.jpg

J’ai été surprise : j’ai vraiment aimé ! Je m’étais préparée à détester, à râler… bon pour cette fois je ne vais pas être en désaccord avec tout le monde haha !

A60138Tome 1 :
Cette BD nous présente des biographies courtes de femmes qui « en ont », qui ont fait des choses extraordinaires pour des femmes de leur époque. Ce principe est vraiment top : j’aime cette idée ! Il est toujours temps de se rappeler que le féminisme peut beaucoup… même à l’échelle d’un(e) individu.

En plus la première femme présentée est Clémentine, la femme à barbe de Thaon Les Vosges, c’est rare qu’on parle de cette région ! Cela m’a fait sourire. Au delà de ça on traverse tous les continents et de nombreuses époques différentes, montrant l’universalité des luttes des femmes. on découvre de nombreux destins incroyables, plus romanesque d’une roman. J’aime bien ces biographies improbables.

C’est un message d’intérêt publique s’il en est !
J’accroche pas toujours au dessin de l’auteur, mais il a le mérite d’être très lisible et clair, il permet de suivre l’histoire sans aucun soucis et une lecture fluide. Chaque biographie se termine par une illustration en double page, toujours très jolie avec une ambiance colorée forte : de vrais trésors !

J00195Tome 2 :

Dans la foulée du premier tome je me suis lancée dans le second. Il est construit sur le même principe : des biographies de femmes qui ont fait bouger les choses, sur quelques pages, puis une illustration en double page.
Cette fois-ci il s’agit plutôt de femmes contemporaines (ou décéder il y a peu), ce qui réduit le coté « surprise » des biographies. Je connaissais la plupart des histoires présentées. Ca n’enlève pas l’importance et la pertinence de l’ouvrage !

J’aurai aimé le lire adolescente  quoi de mieux pour remonter dans son estime personnelle que ces exemples de réussites ? Le style de Pénélope Bagieu est toujours très particulier, je commence à l’aimer, ou plutôt à y être familiarisée, même si ce n’est pas mon univers graphique habituel. Il est toujours très efficace ce qui est après tout la principale qualité nécessaire pour cet ouvrage didactique. Et puis les illustrations de fins de chapitres sont vraiment très belles.
L’édition (chez Gallimard BD donc) est superbe : hard cover colorées très vives, avec des embossages brillants, très épais, avec un papier épais très blanc. L’impression est bonne, bref c’est un super travail. Des objets qui font plaisir à manipuler !

(et qui se voient de loin dans une bibliothèque)

Publicités

7 réflexions au sujet de « Culottées, Bagieu (Gallimard) »

  1. On aime ou on n’aime pas le style graphique mais présenter un telle diversité de femmes pour beaucoup inconnues du grand public, et qui ont pourtant marquer l’histoire, bravo ! Et oui ces deux ouvrages attirent vraiment l’œil dans ma bibliothèque 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s